Le jeûne intermittent 16/8 pour perdre du gras ?

Avant de commencer, j’en vois déjà qui panique juste avec le mot jeûne, je suis la première apeurée à l’idée de jeûner, moi, qui mange six fois par jour! Avant de juger, j’ai décidé de m’informer sur le sujet, afin de mieux comprendre le concept et les motivations de ceux qui suivent ce mode de vie.

Au départ, je me suis intéressée au sujet, car mon garçon de 10ans a regardé une émission de Découverte, qui traitait de ce sujet et ses bienfaits. Il a ensuite voulu essayer ce style de vie. C’est suite à sa demande que je me suis mise à lire sur le sujet et j’ai vite compris qu’il y avait plusieurs bienfaits pour la santé contrairement à ce qu’on pourrait penser :

  • Perdre du poids
  • Réguler la satiété (l’envie de manger)
  • Améliore les facultés intellectuelles
  • Alcalinise le corps et ré-équilibre le pH corporel
  • Prévient les risques de diabète de type 2
  • Prévient les risques de maladies cardio-vasculaires
  • Prévient le mauvais cholestérol
  • Allonge la durée de vie

Qu’est-ce que le jeûne intermittent 16/8 ?

Cela consiste à jeûner 16h et de manger normalement 8h. Concrètement, on commence à jeûner après le souper (exemple 18h00) et on recommence à manger seulement à partir de 10h00am, ce qui nous amène à 16h de jeûne.  Ça peut aussi être 19h à 11h ou 20h à 12h, bref, selon vos besoins et votre mode de vie actuel.

Pour mieux comprendre le jeûne et ses bienfaits, je vous invite à lire quelques-uns des textes suivants sur le sujet :

https://www.fasting.fr/jeune-intermittent/

https://www.mangervivant.fr/jeune-intermittent-incroyables-bienfaits-detoxiner-purifier-corps/

https://www.runtastic.com/blog/fr/petit-guide-du-jeune-intermittent/

http://www.morandinisante.com/article-sante-365416-faut-il-jeuner-8h-16h-ou-20-h-les-explications-du-docteur-jean-michel-cohen.html

Mon expérience

Jour 1 : Première journée! Super motivé, je mange mon souper vers 18h30 et mon premier défi est de ne pas prendre de collation en soirée. Défi réussi avec facilité !

Jour 2 : Le supplice commence par boire mon café sans lait, ni chocolat. (oui, c’est possible de boire thé, café et eau, mais sans lait, ni sucre évidemment) J’ai l’habitude de boire un latte chocolaté, donc un simple expresso est beaucoup trop corsé pour moi, il va falloir que je trouve un moyen d’arriver à quelque chose qui goûte pas pire.

Jour 3 : Je dois vous avouer que c’est moins pire que je pensais. Même si j’ai faim pas longtemps après m’être levée, ça se tolère assez bien. Jusqu’à présent, je n’ai pas eu mal à la tête, moi, qui suis très sensible à ceci. Le meilleur truc que j’ai trouvé jusqu’ici est de m’occuper 😉 Quand j’ai l’esprit occupé, j’oublie que j’ai faim.

Jour 4 : J’ai trouvé le moyen d’allongé mon expresso avec de l’eau chaude pour en faire un américano. Je m’habitue tranquillement…

Jour 8 : Ça fait maintenant plus d’une semaine que je teste ce mode de vie, je dois vous avouer que je ne déteste pas ça du tout. Je vais vous dresser la liste de points positifs :

  • J’ai un meilleur sommeil. Je croyais plutôt que le fait de me coucher sans avoir pris de collation nuierait, mais tout le contraire, j’ai beaucoup moins de réveils nocturnes.

  • J’ai 2 livres en moins! Quand même, ce point est non-négligeable, puisque je n’ai pas l’impression d’avoir fait d’effort (mis à part entre 8h30am et 10h00am, je vous en reparle dans les points négatifs).

  • Je gagne du temps le matin, car évidemment, le fait de ne pas déjeuner accélère la routine.

  • Je me sens légèrement moins dépendante à la nourriture, moi qui croyais que la terre arrête de tourner si je ne mange pas quand j’ai faim ! En fait, on prend conscience de ce qu’est la vraie faim.

  • J’ai l’impression de moins me priver ou de surveiller ce que je mange durant les 8h où je consomme de la nourriture. Sans exagérer bien sûr, je me suis fait plaisir en mangeant ce dont j’avais envie sans me priver, incluant le vin 😉 Avec le point des 2lbs en moins, ce point est ce qui me pousse à continuer ce mode de vie pendant un certain temps.

Il y a aussi des points négatifs, mais pas tant que ça, à ma grande surprise.

  • Les dernières heures du jeûne sont plutôt difficiles à supporter. Moi, qui cesse de manger en général vers 18h le soir, je dois me rendre jusqu’à 10ham. À partir d’environ 8h30-9h00, je vous avoue que je ressens la faim et que c’est un peu plus difficile de me rendre jusqu’à 10h. Il faut vraiment que je me tienne occupé.

  • J’ai cette impression d’avoir la bouche sèche, je dois toujours avoir ma bouteille d’eau pas loin.
  • Un peu en lien avec le point précédent, un estomac vide donne lieu à une haleine « ordinaire », donc hydratation, gomme et rince-bouche sont de mise.

Suite à ma semaine d’essai, j’ai donc décidé de continuer ce mode de vie, mais en l’adaptant à 15h de jeûne plutôt que 16h. Je sais que c’est seulement 1h de différence, mais cette heure en moins me permettra de supporter ce rythme très facilement. Je me lance donc pour trois autres semaines, afin de compléter un mois entier pour voir l’effet sur mon corps, mon énergie et mon poids.

Commentaires

Articles Similaires

2018-04-14T16:59:04+00:00