La pilule contraceptive influence votre choix de partenaire

Les choix de partenaire chez les femmes varient selon leur cycle hormonal. Choisissez bien les moments de vos rencontres selon vos objectifs. Lorsque vous ovulez, vous optez plutôt pour des traits virils, qui signalent un bon matériel génétique (un mâle dominant). Pendant l’ovulation, la femme se sentirait plus attirante, aurait tendance à mettre des vêtements plus provocants, plus de bijoux, de parfum et sortirait davantage. Elle serait même plus susceptible d’avoir une aventure d’un soir, et moins tentée d’utiliser un préservatif. « Retenez-vous un peu mesdames »

Pendant les journées où nous ovulons, nos hormones inciteraient notre corps à chercher le plus beau et le plus fort donneur de sperme pour qu’il transmette son matériel génétique. Mais attention, c’est plutôt le genre « mauvais garçon », qui ne serait peut-être pas l’idéal pour fonder une famille et rester auprès d’elle.

En revanche, dans la période non féconde, la femme toujours à la recherche d’un homme, mais cette fois : « un homme responsable, sans matériel génétique optimal. » Des hommes aux revenus suffisants, capables d’élever un enfant, avec un statut social dit « acceptable ».

Quel rôle vient jouer la pilule contraceptive dans votre choix ?

Vous aurez deviné que sous l’effet de la pilule contraceptive, notre corps pense que l’ovulation a déjà eu lieu, un peu comme un état de grossesse permanente (sans les effets secondaires de la grossesse évidemment). Dans ce cas, nous serons plutôt guidés vers le « bon gars », avec un emploi stable, capable de subvenir aux besoins de la femme et de la famille.

Ce que j’en pense…

J’ai eu envie de partager ces informations avec vous, car elles m’ont fait sourire et je me suis reconnue dans la description. Les femmes ont la réputation d’être attirées vers le « bad boy », mais en réalité notre tête nous dicte d’aller vers le « bon gars. »  Pour ma part, j’ai plutôt l’impression que ce sont les hormones contre la raison et non juste une question de cycle hormonal, bien que je ressente ce fameux « pic » à l’ovulation ! Évidemment, on a fait une caricature du « bon » ou « mauvais » gars, afin de bien décrire l’influence de nos hormones, il faut prendre cette information avec un grain de sel !

Petites informations supplémentaires sur la pilule contraceptive …

La prise de contraceptifs oraux déjoue votre organisme

La pilule fonctionne en libérant juste assez d’œstrogène et de progestérone à l’hypophyse (partie de votre cerveau), pour qu’elle pense que l’ovulation a déjà eu lieu. Ce qui peut occasionner une baisse de libido chez certaines femmes, puisqu’il n’y aura pas ce pic hormonal dont je vous parlais un peu plus tôt dans ce texte, donnant lieu au phénomène de « femme en chaleur ».

En revanche, la pilule éclaircit la peau, donne un teint lis et rose. En plus d’avoir des règles plus légères et moins d’acné, les seins ont tendance à grossir (un peu comme pendant la grossesse), à cause du taux de progestérone. Donc, pas seulement des effets négatifs cette pilule !

La pilule a la réputation de faire grossir

Un des rôles de l’œstrogène est de dicter l’endroit où se place la graisse dans votre corps, épaississant les hanches, les cuisses et l’arrière des bras. Cela tient à une raison logique : les femmes en âge de procréer ont besoin d’un autre centre de gravité en vue de la bedaine grossissante. Les œstrogènes tendent par contre à rendre l’estomac plus plat, car la graisse n’est pas nécessaire à cet endroit.

Dans le même sens, quand on est en périe ménopause, le ventre commence à stocker de la graisse, car le taux d’œstrogène diminue… ce qui donne lieu au « ménopot »

Et vous, ressentez-vous les effets de vos hormones sur vos envies et vos pulsions envers votre partenaire ou vos prospects ?

PAR DAPHNÉ signature gris

Source : Assumons nos humeurs, Dre Julie Holland, Editions Robert Lafond

Commentaires
2016-10-22T09:39:01+00:00