La mère que je voulais être …

Texte de Isabelle : Enfin maman, car ça faisait longtemps que j’attendais cette étape de ma vie. En fait, depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’aspirais à ce GRAND rôle! Ma tante s’amuse à me raconter qu’à 3 ans je gérais déjà des triplés très exigeants!!! Haha, j’avais de l’imagination!

Toute cette attente, ça donne beaucoup d’années à s’imaginer quel genre de mère tu vas être. Beaucoup de temps à regarder les autres faire. Plusieurs années à peindre le rôle de ta vie. Car oui, c’est LE rôle de ma vie, le plus beau, le plus épanouissant, le plus merveilleux, le plus tout…(j’capote, Hahaha!!!).

Je suis pas mal la maman que je m’imaginais; très patiente, colleuse, bécoteuse, joueuse, chatouilleuse, drôle, encourageante, positive, etc. Pour le moment, je suis moins stricte que je m’étais imaginé, un petit peu plus protectrice qu’escomptée et pas mal trop stressée (surtout les 4 premiers mois) Hihihi! Paraît-il que ça vient avec le rôle de maman… et que c’est incurable!

Là où je ne croyais pas me rendre, c’est perdre la fille, la femme que j’étais. Encore là, on m’avait averti, mais je ne pouvais pas m’imaginer! Je ne croyais jamais me foutre totalement de ma tenue vestimentaire, de ma mise en plis inexistante, de mes cheveux blancs omniprésents, de mes cernes à la vue de tous, de mes ongles mal coupés, etc.

On pourrait penser que cette situation est néfaste, mais pour l’instant non! Ça me permet de lâcher prise, de m’investir à fond dans la vie de mon bébé, de constater que mon chum m’aime pareil, mes amies et même les inconnus me parlent quand même ! Ça libère un poids inutile de mes épaules! Je crois que le retour au travail va raviver ce goût d’être soignée et c’est parfait ainsi. Mais soyez sans crainte, j’ai quand même revêtu mon 36 à quelques occasions specials!

Ils disent de profiter de son congé de maternité et c’est ce que je fais depuis le début. En flânant au lit le matin collée avec elle (maintenant j’ai le droit à des pieds dans le visage, mais ce sont les plus beaux p’tits pieds du monde!), en la regardant déguster ses repas (lire s’en mettre partout! ), en allant au parc 15 merveilleuses minutes, à user mes pyjamas, etc.! Donc, me faire un pédicure est rendu loin sur ma liste de priorité!

En janvier sera une toute nouvelle aventure et je n’aurai aucun regret de la dernière année. J’aurai profité de tous ces instants de la petite enfance qui ne reviendront plus. Du premier pette au premier pas, je n’aurai rien manqué!

😀 une maman heureuse

par-isabelle

Crédit photo : http://www.stephaniepicardphotographie.com/

Facebook :Stéphanie Picard Photo

Commentaires

Articles Similaires

2016-11-05T10:21:40+00:00